Retour sur les réunions publiques de quartiers

Le Maire et les élus ont tenu des réunions de quartier en visio-conférence en janvier. Retrouvez l’avancée des réflexions de l’équipe municipale, les projets en cours ou à venir.

Quelle a été l’influence du Covid sur les projets annoncés ?

La période de crise sanitaire aura forcément un impact sur l’ensemble des projets communaux ou métropolitains. Les confinements successifs ont mis à mal le déroulé de certaines études, voire suspendus certains projets. Ce sera le cas pour l’extension du Tram, le prochain plan collège, les projets de voirie ou d’urbanisme… Très concrètement l’extension du tram D par exemple sera repoussée d’au moins un an.

L’extension de la ligne D du tram est-elle toujours d’actualité ?

La Métropole est en train de réviser sa stratégie de mobilité (anciennement SDODM), mais le projet d’extension du tram D figure toujours dans les orientations budgétaires de la Métropole. La Ville continue de travailler sur ce sujet avec les équipes projet.

Pour en savoir plus => Extension du Tram D

Où en est-on de la mise à 2×2 fois de la route de Lacanau RD1215 ?

L’amélioration de la mobilité au Taillan passe par trois grands projets de mobilité : 1-Déviation 2-Tram 3-RD1215

Concernant la fluidification de la RD1215, l’étude est en cours par la Métropole qui est maitrise d’ouvrage. L’étude diagnostic a été présentée le 25/11/2019. Elle confortait l’hypothèse selon laquelle la route de Lacanau sera engorgée, quoi qu’il arrive, dans les 30 ans à venir. Trois scénarios sont donc étudiés (2×2 voies partout, de la déviation à la rocade // 2×2 voies avec réservée covoiturage //2×2 voies avec dénivellation de 3 carrefours).

Le scénario 2 serait à privilégier car il permettrait de contenir l’augmentation du trafic en préservant un temps de trajet à peu près égal à la situation actuelle sur la voie ouverte à tous (15-20 min) et une situation fluide sur la voie de covoiturage (10 min).

Un Comité de pilotage doit être créé par la Metropole avec les 5 communes concernées pour poursuivre ce dossier. Nous sommes en attente de la création de ce comité.

Pour en savoir plus => Fluidification de la route de Lacanau (RD1215)

Où en est le projet de Parc des Jalles ?

Le Parc des Jalles est une opération d’aménagement d’intérêt métropolitain (OAIM) qui permettra à Bordeaux Métropole d’agir en maîtrise d’ouvrage pour la valorisation des espaces naturels et agricoles du parc, en partenariat avec l’ensemble des communes et des acteurs concernés. Ce projet a fait l’objet d’une large concertation. Il a entrer dans une forme opérationnelle sur ce mandat.

Voir la carte du parc des Jalles

La Ville s’associe-t-elle au plan 1 Million d’arbres ?

La ville du Taillan s’inscrit totalement dans cette démarche, d’autant plus qu’elle a déjà pris l’habitude de replanter régulièrement des sujets sur son territoire. Le plan métropolitain viendra donc abonder et accélerer l’action de la commune.

Actuellement, une cartographie de recensement des parcelles de Bordeaux Métropole et de la commune est en cours de création. Elle recensera les parcelles et les projets qui peuvent y être menés à moyen terme. Après cette phase de diagnostic des parcelles, qui devrait être finie fin février, nous définiront quelles parcelles planter (a court et moyen terme) et avec quelles essences.

Que fait la Ville pour la démoustication ?

Un travail important a été entamé par le centre de démoustication de la Métropole. La ville investit 13 000e / an. Mais c’est un travail collectif qu’il faut mener de front, acteur public et usager. Il faut faire la chasse à l’eau stagnante dès que possible pour limiter la prolifération du printemps puis de l’été. Concernant le produit utilisé contre les larves de moustiques, il s’agit en fait d’une bactérie qui se trouve à l’état naturelle : Le Bacillus Thuringiensis Israelensis. C’est donc un biocide sans danger qui se trouve dans le commerce (« BTI » à Leroy Merlin, Jardiland, Truffaut…) dont les larves se nourrissent et qui les font mourir. Cela se met dans les regards ou les points d’eau qui ne peuvent être vidés. Il est également efficace de favoriser la nidification d’espèces comme l’hirondelle ou l’implantation de poissons ou grenouilles dans les environnements naturels. La vile a ainsi déployée 38 nichoirs à chauve-souris dans les parcs et espaces publics de la commune.

Quelle est la stratégie vaccinale de la commune ?

C’est l’État à travers les ARS qui décide du tempo et du mode opératoire de la stratégie vaccinale en France. Nous n’avons pas plus de renseignements aujourd’hui mais nous sommes prêts et avons proposé de nous associer à la mise ne place d’une centre de vaccination, soit sur la commune, soit en partenariat avec les communes voisines.

Est-ce que l’ouverture du 4ème groupe scolaire est prévue pour la rentrée scolaire 2022 ? Est-ce que la carte scolaire englobe tout le quartier de Gelès?

La livraison du 4ème groupe scolaire est effectivement prévue pour la rentrée de septembre 2022. Vous pouvez trouver toutes les informations sur le projet sur cette page.

La carte scolaire prend en compte à terme la totalité du quartier de Gelès, et même un peu au-delà vers le centre-ville. Elle est faite pour qu’un maximum de parents puissent accéder à l’école de manière simple, voire à pied ou en vélo. Un travail est en cours avec les services de l’Éducation Nationale afin de définir précisément la temporalité d’ouverture des classes du nouvel établissement et la répartition des élèves sur toutes les classes de la Commune. Nous communiquerons en fin d’année 2021, début d’année 2022 sur ces ouvertures de classes.

A quand un collège au Taillan ?

À ce jour, toujours pas de nouveaux éléments. Le Plan Collège 2024 ne prévoit pas de création d’un nouvel équipement sur la commune. Le Département devait poursuivre son travail de projection d’adaptation aux besoins des Territoires au-delà de 2024, mais aucune annonce n’a eu lieu. Vous pouvez suivre tous les échanges entre la Ville et le Département par ici.

Le futur collège qui pourrait intéresser les Taillanais est celui en projet au Pian, à côté du lotissement du Luget (sur la D211 ente Louens et Saint Aubin). Concernant la carte scolaire, celle-ci sera définie par le Département relativement tardivement, à l’approche de la livraison de l’établissement du Pian, pour coller au mieux à la réalité des chiffres de la démographie. Il a été vu d’ores et déjà avec le Département et notre voisin de Saint Aubin qu’il serait judicieux qu’une partie des Saint-Aubinois soit orientée vers le Pian pour ouvrir un maximum de places aux Taillanais sur le collège Léonard de Vinci.

Quelle est la situation de la délinquance de la commune ?

Globalement, pour l’année 2020, les chiffres de la délinquance au Taillan sont bons. La délinquance générale baisse de -20 %,  379 faits enregistrés contre 303  l’année passée. Dans le détails :

  • Les violences sont stables – 1 fait
  • Les atteintes aux biens = baisse -18  % ce qui représente 50 faits
  • Les cambriolages = baisse – 23%,  la plus forte baisse concerne les cambriolages de locaux professionnels ou associatifs  – 57% ( 12 faits contre 28 en 2019 )
  • Les vols liés aux véhicules = baisse -20 % 64 faits contre 80 en 2019
  • Les vols simples ou d’opportunité sont stables.
  • Les dégradations et destructions sont également stables.

Mais ce constat est à moduler sur deux aspects :

  1. Une petite bande de délinquants qui continue de sévir sur le territoire, surtout en centre-ville.
  2. Une hausse de la violence et durcissement dans les comportements de délinquance (agressivité, fuite, violence, arme à feu).

La commune agit, avec le médiateur, la mise en place de la vidéoprotection, les patrouilles de nuit et la coopération avec la Gendarmerie. Quatre individus ont déjà été incarcérés depuis l’été 2020.

Est-il prévu de mettre en place des navettes pour mieux desservir l’accès au tramway à Cantinolle ?

L’amélioration de la desserte en transports en commune et notamment l’accès et les correspondance avec le Tram D à Cantinolle fait partie des demandes de la commune à la Métropole. Nous espérons que des actions pourront être engagées dès la rentrée de septembre.

Pensez-vous installer des bornes de recharge pour les véhicules électriques sur la commune ?

Cela fait effectivement partie des actions que nous souhaitons inscrire dans le contrat de co-développement n°5 avec Bordeaux Métropole pour les années 2021-2023. Dès validation de cette action, nous ferons des propositions d’implantations en réunions de quartier.

Peut-on prévoir des aménagements pour protéger les cyclistes ?

Avenue de Soulac / Cantinolle : L’objectif, est d’améliorer les conditions de mobilité douce, et d’améliorer et valoriser l’insertion paysagère de l’avenue de Soulac pour une entrée de ville mise en valeur. Le projet consistera en la réalisation de deux voies vertes ( m de large chacune) de part et d’autre de la chaussée espacé par une bande verte comprise entre 1m et 1.5m et la plantation d’arbres d’alignement. Ces travaux s’inscriront dans la continuité du réaménagement du carrefour giratoire de Cantinolle. Planning : 1 an et demi d’études et préparation du projet pour un démarrage des travaux fin 2022

Liaison vers Blanquefort : Deux pistes sont en cours d’étude : une jonction au nord par Soulac puis Four à chaux et la voirie toute neuve. Blanquefort nous a confirmé sa volonté de poursuivre la voirie sur le mandat à venir avec une piste cyclable / une jonction au sud, par le Parc des Jalles, avec la création d’un itinéraire cyclable uniquement, donc plus apaisée et sécurisant pour rejoindre notamment le parc de Majolan (mais à plus long terme).

Avenue du stade (pour rejoindre l’Avenue de Soulac) : Le marquage actuel est temporaire.  Il s’agit pour le moment de sensibiliser les automobilistes à la présence de vélo sur cette voie pour induire un ralentissement. La mise en place d’une voie verte fait partie des projets de voirie mais il n’est pas encore à l’étude. Il faut d’abord que la Métropole se rapproche des propriétaires pour voir l’alignement possible de voirie. Il faudra ensuite les études techniques et environnementales. Puis la phase travaux. On espère pouvoir compter sur une mise en service sur ce mandat.

Pourrait-on envisager la mise en place d’agrès sportifs sur le parcours sportif dans la forêt?

La forêt n’a pas vocation a accueillir ce type de parcours sportif car il souhaitable qu’elle reste une forêt « nature » ou les personnes se promènent librement. En revanche, ce type d’agrès va être installé au bassin de Grimoine.

Beaucoup de dépôts sauvages en forêt ou chemin de la lagune plate, que faites-vous pour y remédier ?

Nous agissons régulièrement contre les dépôts sauvages avec notre prestataire en charge de la gestion de la forêt. Plusieurs contraventions ont été dressées. Des pièges photographiques sont également déployés par l’ONF. Malheureusement, nous ne pouvons pas tout contrôler. La meilleure des actions restent la vigilance des promeneurs qui peuvent signaler ces dépôts sauvages en mairie pour leur enlèvement.

Pourrait-on avoir une application de signalements des problèmes de voiries comme la plupart des villes ?

Nous travaillons actuellement avec une entreprise mérignacaise sur un projet d’application citoyenne complète avec des infos ville, associatives, des infos sur les commerces et entreprises taillanaises, et la possibilité de réaliser des signalements. L’objectif est de sortir cette application au printemps, vous en saurez donc plus très prochainement.

La Ville pourrait-elle retransmettre en direct les conseils municipaux ?

C’était effectivement à l’étude en début de mandat, mais avec la gestion financière et administrative du covid, l’équipe municipale a choisi de ne pas prioriser ce point. Ces retransmissions doivent répondre à des règles bien précises afin de garantir la bonne information et communication des débats à la population et ont un coût pour la collectivité. Cela fait donc partie des projets qui prendront un peu de retard, mais cela ne semblait pas être l’urgence à traiter dans le contexte actuel.

Pourquoi attendre aussi longtemps les compte-rendus des conseils municipaux ?

Les compte-rendus d’un Conseil municipal ne sont approuvés que lors du conseil suivant, ce qui peut expliquer ces délais de mises en ligne. En revanche, nous pourrons veiller désormais à mettre en ligne une synthèse très détaillée dès les jours suivants le conseil.

QUARTIER CENTRE

Quels sont les aménagements prévus place Charles de Gaulle ?

Il y a actuellement deux projets en cours proche de la Place du Général de Gaulle.

  • L’ « Ecla », au 75 avenue de Soulac, en face de la place. Ce projet est en cours de construction. Il s’agit de 14 logements, du T2 au T4, en R+2, avec commerce en RDC (175 m²).
  • Le Toit Girondin, avenue François Mitterand, qui viendra fermer la place. Il s’agit d’un projet de 40 logements en R+2+ attique, avec 4 commerces en RDC, parmi lesquels le bureau de tabac (qui déménage) et surtout une brasserie avec terrasse sur la place. 2 cases commerciales sont encore à pourvoir (une de 80 m² et une de 40 m²).

Au stade de l’étude, il y a également le secteur qui va de l’actuel bureau de Tabac et crédit Mutuel jusqu’à l’ancienne bibliothèque. Cet îlot en cœur de ville, appelé « Plateau Républicain », va faire l’objet d’une étude et d’une consultation de la population pour imaginer le cœur de ville de demain, attractif, commerçant (avec une halle), végétalisé et apaisée (une fois débarrassé des camions !). Ces études et la concertation seront menées dans le cadre du contrat de co-développement 5, c’est-à-dire sur les années 2021-2023.

Où en est le projet de modification du sens de la rue Lacaussade pour contrer l’itinéraire malin du centre ?

Les rues de Lacaussade, Marcel Dassault et Georges Bizet forment un des itinéraires bis les plus empruntés pour éviter l’avenue de Soulac, avec un flux important de véhicules. Des opérations de comptage ont permis d’identifier qu’en moyenn 740 véhicules/ circulent entre 7h et 9h rue Marcel Dassault, dont une majorité en transit. Afin d’endiguer ce phénomène et pénaliser le moins possible les déplacements des riverains, nous allons expérimenter le passage en sens unique sur la portion de la rue de Lacaussade entre la rue Marcel Dassault et le chemin de la Houn de Castets. Cet aménagement sera testé plusieurs mois, avec des contrôles fréquents de la Police Municipale qui permettront de le faire respecter, notamment les premiers jours.

Qu’en est-il du projet d’aménagement du Chemin de la plante du bois des Ormes ?

Ce chemin fait l’objet d’un projet de réaménagement. Les négociations n’ont pas porté leur fruit concernant les alignements de voirie. Nous passons donc dans une phase d’expropriation qui peut prendre plusieurs mois. Le projet est prêt. Il s’agirait de laisser la voie en sens unique avec des places de stationnement et des trottoirs larges avec une bande cyclable. Une première réunion de présentation aux riverains aura lieu avant l’été.

QUARTIER GELÈS

Pouvez-vous nous parler des différents projets immobiliers dans le quartier ?

Ce secteur bénéficie d’une qualité paysagère et d’une richesse naturelle importante où un tissu pavillonnaire disparate s’est implanté ces trente dernières années. L’ensemble des terrains étant classés constructibles au PLU, une forte pression foncière s’y exerce, alors même que ce territoire n’était pas en capacité d’accueillir de nouvelles populations au vu de son niveau d’équipements publics, notamment en termes de réseaux et voiries. Avec la réfection du Four à Chaux et la construction d’une 4ème école, le quartier va pouvoir accueillir petit à petit de nouveaux projets, avec des orientations d’aménagement et un phasage. La municipalité souhaite aujourd’hui, alors que les travaux du nouveau groupe scolaire débutent, maitriser le développement du quartier en termes de morphologie urbaine et paysagère, de voiries, et de circulations douces.

Qu’en est-il des projets immobiliers Chemin du four à chaux, au niveau du 8-12 et au niveau du 28?

Ces deux parcelles sont constructibles. En revanche, il n’y a pour le moment eu aucune présentation de projet ou dépôt de permis de construire. Il n’y a à ce jour que des constructeurs qui anticipent la sortie de l’étude. La mairie n’a rien validé à ce stade. Nous savons que la première parcelle est détenue par le groupement Edelis / Erilia pour une réalisation de logements mixtes (50% social) et que le deuxième terrain appartient à Gironde Habitat, qui proposera certainement une opération mixte également. Notre démarche reste la même.Il n’y aura pas de validation de permis avant de pouvoir le présenter aux habitants du secteur.

Dans tous les cas, nous voulons que ce quartier soit inscrit dans une démarche d’écoquartier avec des normes environnementale exigeantes et avec une préservation maximum du cadre naturel (c’est-à-dire en gardant la végétalisation existante, en ne touchant pas aux zones humides et en artificialisant le moins possible les sols). Nous gardons également la même volonté d’imposer des normes plus restrictives qu’au PLU, avec des hauteurs ne dépassant pas les R+2+attique (exemple de la Dame Blanche), avec deux places de stationnement par logement.

Les sens de circulation mis en place dernièrement dans le secteur avenue de Braude/ Chemin des Peyreyres sont très peu respectés. Est-ce à la libre appréciation de chacun?

Les schémas de circulation actuels dans le secteur sont temporaires, dus aux travaux du chemin du Four à Chaux. Les sens de circulation sont effectivement respectés de manière tout à fait aléatoire mais nous avons réalisé un gros travail de pédagogie puis de verbalisation avec la Police Municipale et la Gendarmerie. Toutes ces déviations sont mises en place en essayant de concilier différents intérêts : faciliter les chantiers pour qu’ils puissent se dérouler le plus vite possible, préserver la tranquillité des riverains en évitant de concentrer les flux au même endroit, éviter au maximum de pénaliser les flux de circulation, sauvegarder l’intégrité des voies secondaires qui sont très fragiles pour la plupart d’entre elles (Gelès, Peyreyres, Braude…). Le chantier du Four à Chaux avance bien et devrait se terminer cet été, avec une réouverture des routes périphériques.

L’avenue de Braude et le chemin des Peyreyres sont très dégradés et dangereux pour la marche à pieds ou le vélo (en particulier lorsque deux voitures se croisent). Est-il prévu un réaménagement?

Ces rues sont en mauvais état et doivent faire l’objet d’un réaménagement prochain. Néanmoins, il va falloir attendre la fin des travaux du Four à Chaux. Aujourd’hui ces voiries secondaires sont fortement utilisées par les déviations ou par les camions de chantiers eux-mêmes. Par ailleurs, un schéma de circulation du quartier est en cours d’étude par la Métropole dans le cadre de la livraison du 4ème groupe scolaire. Celui-ci devrait nous permettre d’envisager si des passages en sens unique avec voie verte sont possibles ou souhaitables sur certaines portions.

Que comptez-vous faire pour remédiez à la dangerosité de la rue François Ransinangues partagée avec Blanquefort ?

Nos deux communes ont connaissance des problèmes de circulation dans cette rue depuis sa réouverture. Nous avons convenu avec Blanquefort qu’il fallait d’abord mettre en place des opérations communes de police route pour sensibiliser puis pour verbaliser tout manquement au code de la route. Dans un même temps, un radar pédagogique va être installé dans les semaines à venir de manière à objectiver la situation et récupérer les informations de circulation sur cette route (de flux de véhicules, vitesse moyenne…). Une fois les radars déposés et les résultats analysés, nous reviendrons vers les riverains pour présenter les comptages et les mesures qui pourraient, le cas échéant, compléter le dispositif existant.

QUARTIER GERMIGNAN

Envisagez-vous la réouverture de la rue de Bussaguet ?

Nous n’ignorons pas que cette fermeture pose question et fait débat entre les riverains qui trouvent que cela facilitent la circulation et permet de désengorger le trafic, et ceux qui ne souhaitent pas que cela devienne un itinéraire malin avec un trafic trop important, insupportable pour la population et les voiries qui ne sont pas adaptées… Nous avons abordé à de multiples reprises ce sujet en réunion de quartier et nous nous étions engagés à préserver la tranquillité de ce quartier, tant que les voiries Chai / Graves ne permettaient pas de supporter un trafic routier plus important. Aujourd’hui, la première phase du chemin du chai est terminée mais il reste encore toute la portion vers le rond-point de la liberté. Il faudra ensuite s’attaquer au chemin des Graves dont l’enquête parcellaire est en cours. Pour le moment, le maintien de la fermeture est acté, au vu du rapport bénéfice/risque. Nous considérons que le détour pour les riverains n’est pas excessif par rapport au danger que représenterait le trafic de centaines de voitures en plus quotidiennement sur l’axe La Boétie -> route de Lacanau.

Nous étudierons la proposition d’ouvrir le chemin de Bussaguet dans un seul sens (pour sortir de la ville vers la route de Lacanau / Entrée possible sur Milavy). Une réunion spécifique sera ensuite programmée sur le secteur pour recueillir l’avis de tous les riverains.

Quels sont les aménagements prévus chemin de Graves ?

Il fait partie des voiries identifiées comme prioritaires dans le réaménagement des axes de dessertes du quartier, avec le chemin du Chai. L’idée est de réaliser le même type de voirie que sur le Chemin du chai, avec une largeur suffisante pour accueillir les transports en commun et une voie verte (piétons vélos).

La première partie de la rue, du chemin du Chai jusqu’à l’avenue de Germignanfait partie de ce qu’on appelle le Programme d’Aménagement d’Ensemble du Chai (PAE du Chai). Ce PAE fixe une obligation de réalisation des travaux pour 2024. La deuxième partie de la rue, de l’avenue de Germignan à l’avenue de la Boétie, sera elle prise en charge sur le Fonds d’Intérêt Communal (le FIC) qui est le fonds métropolitain dédié au travaux de voirie des communes membres.

L’idée est de mener de front toutes les études techniques sur l’ensemble du chemin des Graves pour refaire la voirie en une seule fois. Plusieurs alignements restent à régler et peuvent encore prendre un peu de temps. En revanche nous ne pourrons pas mener de front la fin du chemin du chai (de la rue de Bussaguet jusqu’au rond-point de la Liberté) et le Chemin des Graves pour des raisons de sécurité et de flux de voitures à dévier.

Ce qui veut dire que nous finirons le chemin du Chai en 2022, puis commencerons les travaux sur le chemin des Graves en 2023. Travaux de dévoiement et d’enfouissement des réseaux courant 2023 pour une fin des travaux fin 2024.

Quels sont les aménagements prévus chemin Profond ?

Les deux extrémités du chemin Profond et de l’allée de Cazaous ont été aménagées avec des trottoirs dans le cadre de projets immobiliers. Pour la partie centrale, avec des maisons individuelles, les bas-côtés sont enherbés. La couche de roulement a été reprise cette année. En revanche, la réalisation de trottoirs représente un cout très élevé pour la collectivité. Nous devons prioriser nos actions et la création de trottoirs sur cette portion de voie, où le trafic automobile est limité, n’est pas prioritaire.

Les dos d’âne installés rue Cante Gric ne freinent pas suffisamment les automobilistes, pouvez-vous étudier une autre solution?

Ces coussins berlinois sont l’objet de débats. Certains dénoncent leur manque d’efficacité et souhaitent les voir remplacer par un plateau surélevé, d’autres souhaitent que la commune procède à leur retrait du fait des nuisances sonores engendrées. Dans un premier temps, il va être procédé à la mise en place d’un radar pédagogique dans cette rue pour connaitre exactement la vitesse moyenne des usagers et le nombre de véhicules empruntant cette voie. Nous reviendrons vers vous quand ces données auront été analysées pour discuter ensemble des mesures à mettre en œuvre.

Quel plan d’action pour stopper les incivilités routières chemin du Chai?

La Gendarmerie a fait plusieurs contrôles, notamment pour les véhicules non autorisés, avec la brigade motorisée de Mérignac. La Police Municipale continue également à faire des passages réguliers, notamment en soirée avec les nouvelles patrouilles à horaires décalées. C’est un combat quotidien. Une phase 2 de déploiement de la vidéoprotection va voir le jour d’ici deux ans pour mieux surveiller et verbaliser les axes routiers. Le secteur du Chai fera partie de cette deuxième phase de déploiement.

Personne n’est en charge de l’entretien du jardin au 6, rue de Terre Fort ?

Une demande d’entretien a été faite auprès d’Aquitanis l’été dernier. Un passage a bien été fait mais seulement sur le devant du logement, laissant le derrière sans entretien. Dernièrement, Michèle Richard, notre adjointe en charge de la cohésion sociale, a relancé la demande auprès du bailleur. Nous allons rester vigilants pour que l’entretien soit réalisé dans les meilleurs délais.

Est-il prévu d’entretenir les espaces verts chemin du Chai ?

Concernant l’entretien des bords du chemin du Chai nous avons transmis l’information à Bordeaux Métropole qui est en charge de l’entretien, pour que ça soit réalisé dans les meilleurs délais.

QUARTIER STADE

Le trafic routier semble en augmentation avenue de la Boétie, les automobilistes l’emprunte depuis la route de Lacanau, pour rejoindre le pont d’aquitaine, via l’avenue de la Dame Blanche et Bruges, et ça risque d’être pire avec la déviation. Que comptez-vous faire pour limiter cela ?

Il n’est pas prévu que le trafic augmente sur l’avenue de la Boétie avec l’ouverture de la déviation car de nombreux véhicules poursuivront soit vers la Rocade, soit vers Cantinolle puis avenue d’Eysines pour rejoindre Bordeaux. A ce jour, il n’y a pas d’augmentation de trafic matérialisée sur l’avenue de la Boétie, que ce soit dans les études du département pour la déviation ou celle de la Métropole pour la fluidification de la RD1215. Pour autant, la poursuite de l’aménagement de l’avenue de la Boétie est prévue dans le cadre des travaux inscrits au Contrat de co-développement avec la Métropole. Le Codev 5 (2021-2023) prendra ainsi en charge l’aménagement du 2ème tronçon (de l’allée de curé au chemin de Cante Gric) et l’étude pour le 3ème tronçon (du chemin de Cante Gric au rond-point de la Boétie), et le Codev 6 (2024-2026), l’aménagement de ce 3ème tronçon.

Un comptage de véhicules avait été envisagé Chemin du Puy du Luc fin 2020, qu’en est-il ?

Des comptages ont été effectués mi 2019, avant la mise en sens unique du chemin du Foin entre le Puy du Luc et Soulac. Les chiffres montraient que Le Puy du Luc n’était emprunté que par 130 véhicules dans chaque direction, un chiffre qui a diminué avec la mise en sens unique du chemin du Foin. Le secteur a été sécurisée avec la mise en place des 3 plateaux surélevés et les stops. Ces aménagements semblent être suffisant dans la situation actuelle et les estimations de trafic supplémentaires engendrés par le lotissement ne semblent pas de nature à engendrer de fortes nuisances supplémentaires sur cette voie. Cependant de nouveaux comptages seront effectués à la livraison pour en mesurer l’impact.

Le domaine de Calavet va-t-il passer en zone 30 ?

Cela a été inscrit au programme signalisation 2021, la zone 30 doit être mise en place dans l’année.

Est-ce que les aires de jeux du Palio vont évoluer ? Qu’en est-il du projet de nouveaux skate park et city stade ?

La question des infrastructures destinées aux jeunes est une des priorités, avec un engagement sur une rénovation par an pour les aires de jeux. Après le parc du Vivier l’an passé, c’est l’aire de jeu du presbytère qui sera complètement réhabilitée cette année. Celle du stade viendra ensuite. Pour le city stade nous intégrons ce projet dans une réflexion globale sur le devenir du site du Palio. Il s’agira de définir un réaménagement important du site permettant d’accueillir une nouvelle aire de jeux, le futur skate parc et éventuellement un city stade en évitant que les riverains soient importunés outre mesure par ces aménagements très appréciés de nos jeunes. L’étude est prévue au budget 2021.

Il y a des racines émergentes chemin du petit hontane qui rendent la chaussée dangereuse, qu’allez-vous faire ?

La déformation a été constatée. Ces interventions sont classées par ordre de priorité. Cette année les reprises de voirie liées à la déformation de la chaussée par les systèmes racinaires vont se concentrer sur le quartier de la Boétie où la déformation est bien plus importante. Cette demande sera traitée l’année prochaine.

Pouvez-vous faire quelque chose pour que le nouveau stop chemin de Mathyadeux soit respecté ?

Nous avons bien pris la demande et envoyé régulièrement la Police Municipale sur ce stop. Nous allons continuer les campagnes de prévention mais ce stop permet semble-t-il de faire diminuer sensiblement la vitesse sur le chemin de Mathyadeux.

Un radar pédagogique est en place allée des Fleurs depuis plusieurs mois. De nombreux véhicules continuent à passer bien au-delà des 30km/h, des verbalisations ont-elles lieu ou cela reste-t-il uniquement à vocation pédagogique ?

Les radars pédagogiques nous permettent d’avoir des données précises sur les vitesses. Nous allons extraire ces données pour objectiver la situation. En attendant, la rue va faire l’objet de contrôle de vitesse par la Police et la Gendarmerie.

Est-il envisagé la création de places supplémentaires de parking au niveau du stade ?

Dans le cadre du projet de réaménagement du Plaio, il est effectivement demandé à ce que l’étude prévoit une augmentation des places de stationnement, dans la zone derrière le gymnase.

Allée des noisetiers, l’élagage n’est jamais fait et il y a des problèmes d’évacuation des eaux, pouvez-vous y remédier ?

Les branches basses du chêne vont être élaguées. I Pour la question des eaux usées, les services vont se rapprocher de Bordeaux Métropole pour avoir plus d’information et relancer si nécessaire mais nous n’avons pas de planning à ce jour.

L’espace « Estanquet » au Pôle culturel semble très peu utilisé, pourquoi ne pas proposer un café associatif ?

L’Estanquet est une cuisine associative. Toutes les associations de la commune y ont accès gratuitement, avec du matériel professionnel, pour y mener des actions tournées vers les habitants. Malheureusement le covid est passé par là et avec les restrictions actuelles, cet espace ne peut plus accueillir de public ou de manifestation quelque soit la jauge. C’est peut-être pour cette raison qu’il paraît un peu « morne » en ce moment. Mais gardons espoir ! Une fois que l’activité pourra reprendre, les animations reviendront dans cet espace partagé.

QUARTIER LA BOÉTIE

Au niveau du rond-point de liaison RD1215/déviation le mur antibruit ne fait que 2 m de haut. Cet endroit est à moins de 80 m des habitations qui subissent pollution de l’air et nuisance sonore. Quelle engagement prend la municipalité pour le faire rehausser ?

Il n’y a pas de rehaussement prévu à ce jour. Cela pourrait faire l’objet de discussion sur l’étude de fluidification du passage en 2×2 voies mais pas de la déviation dont les plans sont déjà finalisés. Nous allons transmettre cette demande à la Métropole pour qu’elle puisse être prise en compte.

Documents joints